Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

PRÉSERVONS LA PLANÈTE : REINVENTONS LE SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE

13 appréciations
Hors-ligne
Le Service Public Ferroviaire est un secteur des transports structurant, un maillon essentiel de
l’aménagement du territoire.
 -Droit au transport,accessibilité pour tous, péréquation tarifaire, cohésion sociale et territoriale, enjeux industriels, sécurité et qualité des déplacements des Personnes et des Marchandises, emplois,
conditions sociales (statuts), nuisances et gestion de l’énergie démontrent la pertinence du Service Public et plus précisément du Service Public Ferroviaire.
 
-La libéralisation des transports montée en puissance depuis 30 ans (et plus) a abouti à un transport fret sous-tarifié, outil propice aux délocalisations industrielles. 
-Ainsi précarité,sous-traitance et concurrence entre Salariés et Territoires gangrènent ce secteur. 
-L’incapacité de cette conception capitalistique à répondre aux problèmes posés n’est plus à démontrer. 
- La question des transports est éminemment politique. Plus personne ne peut en douter, tellement elle façonne d’une part la Société moderne, influe sur l’immédiat et dessine l’avenir. 
-Aujourd’hui nous avons à affronter un enjeu social et environnemental et à relever un défi en matière
d’économie d’énergie.
-Il y a un parfum d’irresponsabilité à œuvrer pour une croissance routière, à se féliciter de l’arrivée d’opérateurs ferroviaires privés cannibalisant grâce au dumping social le travail du Service Public Ferroviaire, alors que la part modale du fer (tant FRET que Voyageurs) continue de baisser dans notre Pays. 
-La suppression des trains d’équilibre du territoire sur ligne 15 (Nancy/Neufchâteau/Dijon), des
TGV, ainsi que les fermetures à l’exploitation des lignes ferroviaires Nancy/Mirecourt /Merrey/Culmont Chalindrey, Epinal/Saint Dié, le refus de la réouverture du tronçon ferroviaire Laveline/Géradmer contribue à l’enclavement du Département des Vosges et plus particulièrement de l’Ouest Vosgien, du Saintois, du Sud Haut-Marnais.
 
-Ces décisions engagent la responsabilité de l’ETAT et ses représentants actuels majoritaires dans les conseils d’administration de « l’entité SNCF » ainsi que le Conseil Régional Grand Est. 
-Les Usagers et les Populations de l’Ouest Vosgien, du Saintois, du Sud Haut-Marnais sont toujours confrontés à l’absence de desserte ferroviaire digne de ce nom, ceci au titre du désengagement financier de l’ETAT. 
-C’est pourquoi les Usagers, les Populations, les Elus Politiques, les Syndicats doivent faire
vivre et aboutir les propositions alternatives suivantes.
 INFRASTRUCTURES, il faut : 
-moderniser et électrifier la ligne 16 Sud Epinal/Belfort avec doublement de la voie Aillevillers/Lure. 
-moderniser et électrifier la ligne 14 Nancy Mirecourt Merrey Culmont Chalindrey avec doublement de la voie Vézelise/Mirecourt. 
-moderniser et électrifier la ligne 18 Epinal/Saint Dié avec doublement de la voie et la réouverture de la ligne Laveline/Gérardmer. 
-rouvrir les gares de Lamarches et de Vaux sous Aubigny à la circulation afin d’améliorer la sécurité
et la régularité.
 
-réouverture et réhabilitation de la gare de Damblain. 
OFFRES FERROVIAIRES, il faut : 
-rétablir sur ligne 14 les relations ferroviaires interrégionales Nancy Mirecourt Culmont -Chalindrey aller et retour. 
-mettre en place un cadencement qui soit un cadencement tant sur ligne 14 que sur ligne 15 faisant
correspondance avec les TGV au départ et à l’arrivée en gare de Nancy.
 
-Rétablir les trains d’équilibre du territoire, les trains de nuit, les TGV sur ligne 15 Nancy/Toul/Neufchâteau, donner la possibilité aux Usagers, Etudiants titulaires d’un abonnement de travail, dune carte métrolor d’accéder aux TGV sans réservation. 
-supprimer les bus au départ de Neufchâteau à destination de Nancy et au départ de Nancy à destination de Neufchâteau, rétablir les relations ferroviaires correspondantes (TER), mettre à disposition les moyens routiers libérés sur les zones géographiques non desservies par le fer comme le prévoyait le volet ferroviaire de la loi SRU. 
-ouvrir un guichet voyageur en gare de Merrey. 
-mise en place d’une liaison ferroviaire Neufchâteau/Paris le matin et Paris/Neufchâteau le soir, desservant Toul, Commercy, Bar le Duc, Vitry le François, Châlons-en-Champagne, Epernay, Château-Thierry. 
-mise en œuvre d’une politique d’intermodalité articulée autour du ferroviaire et mise en place
d’une carte orange financée par les bénéficiaires du transport qui sont les employeurs, les patrons.
 
FRET ET VOYAGEURS, il faut :
-organiser un colloque ou forum fret et voyageur au niveau des Vosges (de l’Ouest Vosgien), du
Saintois, du Sud Haut-Marnais,
afin de re-dynamiser le Service Public Ferroviaire FRET, ceci avec les chargeurs, les Elus Politiques, les chambres consulaires, les Syndicats, les Associations d’Usagers, les Usagers et les
populations.
 

2 appréciations
Hors-ligne
Oui tout celà est vrai il faut
Mais le bilan financier qui l'établi ?
Qui va le payer
Faire le bilan : route, avion, paquebot et rail pour la pollution ! Et financier bien sûr !
Le pire con, c'est le vieux con. On ne peut rien contre l'expérience.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Vie de l'association.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 191 autres membres