Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

"Pour mémoire", le Président d'ADLF Pascal LOPEZ

8 appréciations
Hors-ligne
ADLF Nancy/Merrey a vu le jour le 06 Mars 2012 sous l'impulsion de la C.G.T. (à l'initiative de cette bataille pour la sauvegarde de cette ligne ferroviaire), des Usagers, des Elus politiques toutes tendances confondues, mais avec un investissement plus marqué de Christian FRANQUEVILLE, de la Mairie de MIRECOURT.:
-Patrice FY, pour son aide technique.
-Patrice JAMIS, par l'apport conséquent d'adhérents.
Cette association a pour but la survie et le développement de la ligne ferroviaire et par conséquent l'égalité d'accès et de traitement du Citoyen comme inscrite dans la Loi d'Orientation des Transports Intérieurs, confortée par le volet ferroviaire de la Loi Solidarité Renouvellement Urbain, mais aussi un aménagement équilibré du territoire s'inscrivant dans le développement durable.
Si nous saluons aujourd'hui la démarche volontariste du Conseil Régional de Lorraine à vouloir la pérennité de cette ligne ferroviaire, pour autant, nous y mettons un bémol au regard de cette volonté à supprimer des haltes et gares ferroviaires, démarche contraire à l'égalité d'accès et de traitement du Citoyen.
Nous saluons la démarche de la S.N.C.F.( Monsieur Alain Autruffe, Directeur Régional SNCF Lorraine), qui a bien voulu associer ADLF Nancy/Merrey à l'étude VITELI'TER confiée au bureau d'étude ALTER et GO, ayant pour but de développer des actions, faire des propositions afin d'assurer la pérennité et le développement de la ligne ferroviaire Nancy/Merrey/Chalindrey.
Nous remercions aussi Monsieur le Directeur Régional SNCF Lorraine pour avoir accepté la mise à disposition de la salle d'attente de la gare de Mirecourt afin de prendre le verre de l'amitié qui suivit notre A.G. du 27/04/2013.
Si bien des points laissent apparaître la situation positive, il nous faut rappeler que les velléités à vouloir fermer cette ligne à l'exploitation proviennent essentiellement de Réseau Ferré de France avec qui rien n'est réglé.
Réseau Ferré de France place en bourse 4,102 Milliards d'Euros pour un chiffre d'affaires de 4,637 Milliards d'Euros et il manque 1,5 Milliard d'Euros pour assurer en totalité la maintenance et les travaux d'infrastructures.
Bien entendu, la reprise de la dette du système ferroviaire par l'Etat, comme le prévoit la Directive Européenne 91440, donnerait des marches de manoeuvre suffisantes à Réseau Ferré de France pour assurer les missions qui lui sont dévolues.(cette dette est de la seule responsabilité de l'Etat Français)
La refonte du système ferroviaire qui voit peu à peu le jour, n'est pas de nature à nous rassurer, puisqu'elle s'accompagne de fermetures de lignes et qu'elle remet en cause le Service Public.(Service Public SNCF plébiscité par les Français)
Vous l'avez compris, ADLF Nancy/Merrey, malgré un travail conséquent depuis sa création, se doit plus que jamais de continuer à porter la survie et le développement de cette ligne ferroviaire.

POUR CELA, NOUS AVONS BESOIN DE TOUS

Dernière modification le 19-09-2013 à 19:29:35

Dernière modification le 19-09-2013 à 19:29:47

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres