Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

fermeture points de vente

8 appréciations
Hors-ligne
     
                                                  
 
 Association     Développement                       Ligne   Ferroviaire Nancy/Merrey   
                                                                                                     
«Nancy-Jarville-Houdemont-Ludres-Messein-NeuvesMaisons-Pont St Vincent- Bainville sur Madon- Xeuilley-Pierreville-Pulligny Autrey-Ceintrey-Tantonville-Vézelise-Praye sous Vaudémont-Diarville-Mirecourt-Hymont Mattaincourt-Vittel-Contrexeville-Martigny les Bains-Lamarche-Rozières-Damblain-Merrey-Culmont Chalindrey»
---------------------------------

Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs 
  Pour Info:

 Christian FRANQUEVILLE           
 Député des Vosges
 SNCF
à
Direction régionale Lorraine
Monsieur le Directeur Jacques WEILL
2 Rue Royale 
57000 METZ                                                                                                                                           Bulgnéville, le 2 février 2016 
Nos réf. : 29/ 01/ 2016/ RI/ CF/ HC 
 Monsieur le Directeur, 
J’ai récemment appris que la Direction de l’Etablissement Voyageur Lorraine Est Européen a décidé de fermer deux points de vente, sur la ligne Nancy-Merrey-Culmont Chalindrey, en gares de Contrexéville – située dans ma circonscription – et Pont-Saint-Vincent. Cela veut donc dire que les usagers qui montent dans le train à Contrexéville ne pourront plus acheter leur billet en gare, sur place, et même ne serait-ce que demander un renseignement en guichet, mais devront anticiper et avoir un accès Internet – ce qui n’est pas à la portée de tout le monde, a fortiori en milieu rural – pour réaliser leur achat, depuis chez eux, avant d’arriver en gare. Ou, s’ils ont les moyens de se déplacer autrement – ce qui, là non plus, n’est pas évident – ils devront se rendre expressément en gares de Vittel ou de Mirecourt pour acheter leur billet. Dans cette dernière solution, l’on pense bien que l’usager ne retourne plus ensuite en gare de Contrexéville mais qu’il monte dans le train directement à Vittel ou à Mirecourt. Il en va de même pour les personnes à mobilité réduite qui seront, du fait de l’absence de personnels en gare de Contrexéville, empêchées d’utiliser cet arrêt pour lequel une mise en conformité aux normes d’accessibilité est pourtant prévue pour 2019. Je rappelle à ce sujet que Contrexéville accueille pourtant régulièrement des curistes arrivant par le train pour fréquenter les thermes et qui, bien souvent, nécessitent l’assistance du personnel SNCF. Cela signifie que la fréquentation de la gare de Contrexéville va forcément s’en trouver amoindrie et, à nouveau, les associations de défense des usagers (ADLF et ADURNE) perçoivent cette mesure comme allant in fine dans le sens de la fermeture totale de l’arrêt de Contrexéville ou, pire, de la fermeture totale de la ligne 14 entre Contrexéville et Culmont Chalindrey. Mettre ainsi un terminus à Contrexéville, alors que cette ligne va jusqu’à Merrey et même Culmont-Chalindrey, ne peut que nuire au développement de cette ligne ferroviaire desservant des villes mondialement connues, telles que Vittel, Contrexéville et Mirecourt, et également défavoriser son intérêt à l’échelle régionale.…/… Je me permets en outre d’évoquer ici l’autre sujet ferroviaire intéressant ma circonscription : la desserte de la gare de Neufchâteau. En constatant qu’après avril 2016, deux TGV (Metz-Montpellier et Metz-Marseille) vont être supprimés, j’en déduis qu’il se crée et se prépare un véritable désert concernant la liaison Nord-Sud. En effet, il ne sera plus possible, depuis Neufchâteau, de se rendre à Dijon dès après 7h30, le matin, sauf à accepter de faire un détour via Paris ou Strasbourg, ce qui paraît aberrant. Nous avions évoqué ensemble la possibilité d’un arrêt en gare de Neufchâteau, du nouveau TGV Nancy-Toulouse. Je n’ai plus eu davantage d’informations quant à la faisabilité de cette solution et je me permets donc de renouveler ici ma demande. Pleinement attentif au suivi et à l’évolution de ces trois points, j’ai souhaité vous adresser cette correspondance afin d’obtenir des éléments d’information et d’engager une discussion avec vous-même sur la base de ces éléments. Vous souhaitant bonne réception de la présente et restant à votre disposition, Je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, en l'assurance de mes sentiments les meilleurs. 
                                                                      Christian FRANQUEVILLE   Député des Vosges 

           ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------     
« Intervention de Pascal LOPEZ Président d’ADLF Nancy/Merrey à l’Assemblée Générale du 21 Novembre 2015 »

 Le Service Public Ferroviaire SNCF est un secteur des transports structurant, un maillon essentiel de l’aménagement du territoire.
-Droit au transport, accessibilité pour tous, péréquation tarifaire, cohésion sociale et territoriale, enjeux industriels, sécurité et qualité des déplacements des Personnes et des Marchandises, emplois, conditions sociales (statuts), nuisances et gestion de l’énergie démontrent la pertinence du Service Public et plus précisément du Service Public Ferroviaire SNCF.
-La libéralisation des transports montée en puissance depuis 20 ans (et plus) a abouti à un transport fret sous-tarifié, outil propice aux délocalisations industrielles.
-Ainsi précarité, sous-traitance et concurrence entre Salariés et Territoires gangrènent ce secteur.
-L’incapacité de cette conception capitalistique (libérale) à répondre aux problèmes posés n’est plus à démontrer.
- La question des transports est éminemment politique. Plus personne ne peut en douter, tellement elle façonne d’une part la Société moderne, influe sur l’immédiat et dessine l’avenir.
-Aujourd’hui nous avons à affronter un enjeu environnemental et à relever un défi en matière d’économie d’énergie.
-Il y a un parfum d’irresponsabilité à œuvrer pour une croissance routière, à se féliciter de l’arrivée d’opérateurs ferroviaires privés cannibalisant grâce au dumping social le travail du Service Public Ferroviaire SNCF, alors que la part modale du fer continue de baisser dans notre Pays.
-La suppression des trains d’équilibre du territoire sur ligne 15   (Nancy/Neufchâteau/Dijon), ainsi que les fermetures programmées à l’exploitation des lignes ferroviaires Nancy/Mirecourt /Merrey/Culmont Chalindrey, Epinal/Saint Dié, Epinal/Belfort, le refus de la réouverture  du tronçon ferroviaire Laveline/Géradmer vont contribuer à l’enclavement du Département des Vosges et plus particulièrement de l’Ouest Vosgien.
-Ces décisions engagent la responsabilité de l’ETAT et ses représentants actuels majoritaires dans les conseils d’administration de « l’entité SNCF ».
-Pour autant le Conseil Régional de Lorraine et sa majorité avaient le devoir de respecter le volet ferroviaire de la loi SRU, qui impose des liaisons ferroviaires et non routières, hormis les zones non desservies par voies ferrées.
-Au titre de l’égalité de traitement des Usagers et contribuables lorrains, ils ont le devoir de mettre en œuvre un cadencement  tant sur ligne 15 (Nancy/Neufchâteau), que sur ligne 14    (Nancy/Mirecourt/Merrey/CulmontChalindrey).
-Les arrêts commerciaux des TGV en gare de Neufchâteau excluent de fait les Usagers du Service Public titulaires d’un abonnement de travail ou d’une carte métrolor, ainsi que les plus démunis, puisque contraints à prendre une réservation.
-Les Usagers et les Populations de Neufchâteau, Mirecourt et les environs sont toujours confrontés à l’absence d’une desserte ferroviaire digne de ce nom, ceci au titre du désengagement financier de l’ETAT.
-C’est pourquoi les Usagers, les Populations, les Elus Politiques, les Syndicats doivent faire vivre et aboutir les propositions alternatives suivantes nécessaires au désenclavement, au développement du Département des Vosges, de l’Ouest Vosgien.
-Ces propositions ont été rappelées le 12 Octobre 2011 à Monsieur le Sous-Préfet de Neufchâteau, lors de la rencontre que nous avons eue avec L’Association ADURNE.INFRASTRUCTURES, il faut:
-moderniser et électrifier la ligne 16 Sud Epinal/Belfort avec doublement de la voie Aillevillers/Lure.
-moderniser et électrifier la ligne 14 Nancy/Mirecourt/Merrey/CulmontChalindrey avec doublement de la voie Vézelise/Mirecourt.
-moderniser et électrifier la ligne 18 Epinal/Saint Dié avec doublement de la voie et la réouverture de la ligne Laveline/Gérardmer.
-rouvrir les gares de Lamarches et de Vaux sous Aubigny à la circulation afin d’améliorer la sécurité et la régularité.
-réouverture et réhabilitation de la gare de Damblain.
OFFRES FERROVIAIRES, il faut :
-rétablir sur ligne 14 les relations ferroviaires interrégionales Nancy/Mirecourt/Merrey/CulmontChalindrey allé et retour.
-mettre en place un cadencement qui soit un cadencement tant sur ligne 14 que sur ligne 15 faisant correspondance avec les TGV au départ et à l’arrivée en gare de Nancy.
-obtenir les arrêts des trains d’équilibre du territoire, des TGV en gare de Neufchâteau et de Merrey et l’accessibilité aux TGV des Usagers, Etudiants titulaires d’un abonnement de travail, dune carte métrolor.
-supprimer les bus au départ de Neufchâteau à destination de Nancy et au départ de Nancy à destination de Neufchâteau, rétablir les relations ferroviaires  correspondantes (TER), mettre à disposition les moyens routiers libérés sur les zones géographiques non desservies par le fer comme le prévoit le volet ferroviaire de la loi SRU.
-ouvrir un guichet voyageur en gare de Merrey.
-mise en place d’une liaison ferroviaire Neufchâteau/Paris le matin et Paris/Neufchâteau le soir, desservant Toul, Commercy, Bar le Duc, Vitry le François, Châlons-en-Champagne, Epernay, Château-Thierry.
-mise en œuvre d’une politique d’intermodalité et la mise en place d’une carte orange financée par les bénéficiaires du transport,  les employeurs.
FRET ET VOYAGEURS, il faut :
-organiser un colloque ou forum fret et voyageur au niveau de l’Ouest Vosgien afin de redynamiser le Service Public Ferroviaire SNCF, ceci avec les Elus Politiques, les chambres consulaires, les Syndicats, les Associations d’Usagers, les Usagers et les populations.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Notre Conseil d'Administration et moi-même, vous souhaitons une bonne et heureuse année.
  Bien à vous, 
  Pascal LOPEZ Président d'ADLF Nancy/Merrey                                                                                                                          

2 appréciations
Hors-ligne
C'est un retour en arrière et si ces mesures devaient s'appliquer, nous aurions encore plus de véhicule sur routes, une pollution etc mais c'est du déjà dit
Quand on sait que SNCF fait rouler des bus au lieu d'aménager les sillons voie ferrée !
Arrêtons de tout casser , ce qui marche bien ou demande à être amélioré...
La mobilisation doit être de mise !
Bonne année à tous
Que le rail vive !
Le pire con, c'est le vieux con. On ne peut rien contre l'expérience.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres