Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Comité de Dessertes du 07/01/2014

8 appréciations
Hors-ligne
Initialement prévu en ce mois de décembre, le Comité de Dessertes des Vosges aura finalement lieu le 7 janvier prochain à 18h à l'Hôtel de Ville d'Epinal.



Nous espérons que vous serez nombreux à vous y rendre à nos côtés. L'avenir de notre ligne se joue maintenant et cette réunion où seront présents RFF, SNCF et Région Lorraine sera l'occasion pour nous de leur rappeler que notre liaison ferroviaire est indispensable aujourd'hui à des centaines d'usagers chaque jour et que les générations futures doivent conserver cette possibilité de se déplacer.



Pour assister et ou participer au Comité de Dessertes des Vosges, vous devez obligatoirement vous inscrire avant le 3 janvier 2014 à 23h59 ici : http://www.lorraine.eu/accueil/conseil-regional/transition-energetique-et-develo/espace-de-concertation-metrolor/comite-de-dessertes-des-vosges/prochaine-reunion/zone-standard.html







8 appréciations
Hors-ligne
«Une régression pour les usagers»


Le président de l'association de la défense de la ligne 14, Pascal Lopez, se veut, quant à lui, prudent : « Concernant la nouvelle grille horaire, les navettes promises par la Région ne sont pas là. Avec la suppression d'arrêts de train, c'est même une régression pour les usagers. Pour le moment, ils font purement de la communication. En travaux, le Conseil régional a mis 20 millions d'euros dans le noeud ferroviaire de Jarville et 20 millions d'euros sur Metz. Ces 40 millions n'ont servi qu'à faire de la productivité pour RFF ; pas pour servir les usagers. Mais là, ils ne veulent pas mettre un centime. Quant aux travaux - refaire 13 000 traverses entre Pont-Vincent et Vézelize - c'est juste une goutte d'eau. Ce sont seulement des travaux de maintenance. Mais on est conscient qu'il y a un effort de fait de la part de RFF. En 2015, ils vont refaire quatre courbes. Là, ce sont des travaux d'investissement. Cependant, ces travaux, s'ils peuvent apparaître comme un signe encourageant, n'assurent en rien la pérennité de la ligne. »
Vosges Matin 19/12/2013

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Je ne fais pas encore partie de votre association mais j'ai hâte de vous rencontrer.

Pour ce qui est du Comité de dessertes du 07/01/2014 à Epinal, je m'y rendrai sauf imprévu de dernière minute.

Je me suis inscrit mais peut-on envoyer un courrier auparavant au Conseil Régional?

Merci

Dernière modification le 31-12-2013 à 16:43:24

Dernière modification le 31-12-2013 à 16:44:44

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

La question est peut on parler de pollution de bouchons de parking et ne pas développer le ferroviaire ?
Ensuite si la volonté de la Région est de sauver cette ligne alors il faut le montrer et débloquer de l'argent afin de l'entretenir et de gérer au mieux un cadencement sur cette ligne !
Il n'y a pas de miracle !
Alors actions !
Tenir les promesses
Enquêter sur les besoins auprès de la population et mettre les trains aux horaires de déplacement des personnes qui sont prêtes à remprunter cette ligne en laissant leur voiture au garage:
Donc des parkings et des cadencements judicieusement planifiés !
Bonne année constructive et au final un plaisir pour tous !
A bientôt pour voir les résultats
Restons actifs et mobilisés mais soyons constructifs et source de propositions!

0 appréciations
Hors-ligne
Le 7 janvier j'ai un rendez vous à Paris
voici quelques réflexions:
Si je cherche un train Départ Merrey Arrivée Nancy coût 19,70 euros + retour 19,70 euros.
Cela fait 39,40 euros vu sur internet site SNCF.
Avec ce genre de tarif cela n'incite pas à voyager SNCF.
POUR 90 KM X 2 de Damblain en voiture à Nancy, la voiture est beaucoup plus rentable, ce devrait être le contraire et cela remplirait les trains.
Les parisiens avec leur carte orange voyagent autant qu'ils le veulent pour 100 euros mensuels. (même les retraités)
Rien n'est proposé sur le site comme réduction même pas Métrolor: ce tarif existe t-il encore?
Notre association d'usagers ne devraient elles pas se battre sur les tarifs proposés pour tous les usagers, Car le frein au développement du rail est là ! C'est le porte monnaie et aussi le cadencement!
Amitiés et bonne année 2014.

3 appréciations
Hors-ligne
Je ne sais pas si vous avez eu la chance de voir les infos nationales aujourd'hui à 13H sur la 2;
ils ont parlé d'une vingtaine de lignes au niveau national qui risquent la fermeture dont 1 ligne dans la région de Nancy (forcément la ligne 14) !!!

J'ai hâte d'être à ce soir.

La vidéo: http://www.francetvinfo.fr/sncf-fermeture-petites-lignes_499062.html

Dernière modification le 07-01-2014 à 14:57:01

Dernière modification le 07-01-2014 à 14:57:17

3 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir Philippe,

Rien pour affirmer qu'il s'agisse de la ligne 14 !

J'attends impatiemment le CR de la réunion de ce soir...

Wait and see


3 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir,

Quelques remarques personnelles sur le comité d'hier, à froid:

- Une trentaine de "Vosgiens" présents; seulement 4-5 Meurthe et mosellans (Adjointe au Maire de Ludres, Maire d'Autrey/Madon et de Ceintrey ...) Les absents ont toujours torts !!!
- Remarques très pertinentes sur le fait que les "Marches" sont très détendues et qu'il aurait mieux valu travailler sur cet aspect, plutôt que de supprimer énormément d'arrêts. A mon avis ces "Marches" sont établies afin que le matériel "4750" puissent respecter l'horaire. Lorsque ceux-ci seront réformés, il sera nécessaire que les horairistes de la SNCF fassent un gros travail d'amélioration.
- Gros travail du secrétaire de votre association. Félicitations !!!
- Il m'apparait urgent d'obtenir que le train 836452 arrive plutôt en gare de Nancy; 7h45 me semble plus approprié. Ce matin encore, il est arrivé à 8h05 en gare de Nancy au lieu de 7h51.
- Les arrêts supprimés dans les petites gares me semblent irrévocables, à mon grand désespoir. Il reste à travailler rapidement, avant la mise en place du cadencement prévu pour 2016, afin d'obtenir quelques omnibus supplémentaires.

Voilà, en quelques mots, mon ressentiment.

3 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir,

Merci Philippe pour ton analyse pertinente!
Puissent les "horairistes" t'entendre et t'écouter; sinon qu'ils argumentent...

Mais avec le nouveau matériel il faudra bien avoir des tracés en rapport avec ce "nouveau" matériel !
Feu x43/4750...
Et alors tout va rouler à V max de la ligne !!!!! (90km/h maxi)
Combien de tronçons sont à vitesse inférieure pour motifs de courbes ou état de la voie ?
Peut on espérer un relèvement de la vitesse de la ligne ? Donc des travaux d'infra ?


Attendons le CR de cette réunion du 07/01...

A suivre et merci des réponses des spécialistes...

Cordialement

8 appréciations
Hors-ligne
En tant que Président de ADLF Nancy/Merrey, il convient de dire les choses avec précision. Le projet de loi sur la réforme du système ferroviaire ne règle en rien la dette de Réseau Ferré de France, mais prévoit la fermeture de 11000 kms de lignes,(dont Nancy/Merrey, Epinal/Saint Dié, très certainement Epinal/Belfort). Ce projet de loi devrait être voté au premier semestre 2014, mais sera sûrement acté par ordonnances (démocratie, je t'oublie), au regard des annonces faîtes par François HOLLANDE. Le vice-Président de la Région Lorraine chargé des transports et de la mobilité est bien prétentieux dans ces déclarations, mais prenons acte et le moment venu, nous l'interpellerons pour qu'il s'associe à notre combat, qui j'en suis certain, sera dur et âpre. La majorité politique du Conseil Régional de Lorraine se situe dans une communication au regard des futures échéances électorales, ne nous y trompons pas. Sans vouloir faire peur, nous rentrons dans une période à hauts risques pour notre ligne ferroviaire et il convient que le plus grand nombre adhère à notre association qui depuis sa création à fait bouger les lignes.

8 appréciations
Hors-ligne

Pascal · Il y a moins d'une minute
Je mets à votre connaissance le dernier communiqué de presse de Convergence Nationale Rail, association dont nous sommes adhérents.
POUR UN SERVICE PUBLIC
FERROVIAIRE DE QUALITÉ
Correspondance : 72 rue de la République
76800 SAINT ÉTIENNE DU ROUVRAY
Blog : www.convergence-nationale-rail.fr
Courriel: convergence.rail@hotmail.fr
Tél. 06 14 71 57 93
Paris le 08/01/2014
L‘année 2014 commence mal pour le Service Public
ferroviaire. En effet le budget de l'entreprise publique
SNCF présenté fin 2013 donne comme priorité le
développement des filiales hors de l’EPIC SNCF, alors
qu’à l’intérieur de celui-ci elle amplifie sa politique de
rigueur. Celle-ci se traduit, par le biais d’une nouvelle
suppression drastique d'emplois de cheminots, par des
services de plus en plus restreints pour les usagers:
suppressions de guichets, de personnel à bord des trains,
etc. Encore plus grave : les projets de fermeture de
nombreuses de lignes que la SNCF juge non rentables.
Pas moins de cinq mille kilomètres seraient
concernés dans un premier temps. Parmi les lignes les
plus souvent citées on trouve : Clermont-Ferrand -
Laqueuille-Ussel / Marvejols - Mende / Saint-Pol -
Etaples / Ascq - Orchies / Abbeville et Abancourt - Le
Tréport / Morlaix - Roscoff / Laon - Hirson / Epinal -
Saint-Dié / Nancy-Vittel-Merrey-Culmont / Andelot -
Saint-Claude - Nurieux / La Roche sur Yon - Thouars /
Thiers - Boën / Limoges - Brive par Saint-Yriex /
Busseau-Aubusson-Felletin / Périgueux - Le Buisson /
Agen - Siorac en Périgord / Bédarieux - Millau / Séverac
- Saint Chély-d'Apcher / Rodez - Séverac-le-Château /
Carcassonne - Limoux-Quillan / Paray-le-Monial -
Lozanne / Livron - Aspres sur Buech / Montréjeau -
Luchon / Villefranche - La Tour de Carol / Breil – Coni.
En Décembre, la CNR, reçue au Ministère des
Transports, avait déjà dénoncé la désastreuse
politique menée par la SNCF, gérée par son Président
G. Pepy comme une entreprise privée avec comme
seules priorités : la rentabilité… et le profit !
Nous avions en particulier dénoncé l'attitude
d’une SNCF qui amplifiait la déshumanisation des gares
et des trains, remplaçait des trains par des bus et plusieurs
représentants de nos Collectifs étaient d'ailleurs
intervenus pour interroger le Ministère sur le devenir des
TET et de certaines lignes aujourd'hui sur la seulette.
Avec des horaires inadaptés, un matériel vétuste
et une infrastructure peu entretenue, la SNCF fait tout sur
certaines lignes, et en particulier sur celles aujourd’hui
menacées, pour décourager le citoyen de prendre le train,
justifiant ainsi le proverbe « Lorsque l'on veut tuer son
chien on dit qu'il a la rage ».
Depuis que les Régions sont devenues autorités
organisatrices des TER, la SNCF a la fâcheuse tendance
de faire reposer la responsabilité de la fermeture de lignes
qu'elle juge non « rentables» sur les Conseils régionaux
en les menaçant de fermer ces lignes s’ils ne financent
pas les surcoûts.
Il est inadmissible d'entendre la SNCF dire
qu'elle n'a plus les moyens d'entretenir certaines
lignes jugées insuffisamment rentables et de constater
dans le même temps cette entreprise investit (d’ailleurs
à perte dans certains cas !) dans le secteur routier (Idbus,
sociétés de covoiturage, etc. …). Cette politique est
hélas légitimée par un gouvernement d’abord peu enclin à
mettre en oeuvre les décisions du Grenelle de
l'environnement sur le rééquilibrage indispensable entre
les modes de transports (report sine die de l'écotaxe), qui
ne rejette pas la libéralisation des chemins de fer prônée
par la Commission Européenne (et le report fin juin du
débat parlementaire sur le ferroviaire en témoigne), et qui
justifie de lui-même les « économies » faites par la SNCF
au détriment du Service public ferroviaire..
Dans ce climat d’ouverture effrénée à la
concurrence prônée par les libéraux de tous bords, on
peut donc ainsi comprendre pourquoi la SNCF est peu
encline à investir pour l'avenir de l'entreprise publique.
Mais qu’on ne s’y trompe pas, et contrairement à ce que
d’aucuns affirment, ce n’est pas la concurrence
ferroviaire qui reprendra les lignes aujourd’hui
négligées et bientôt abandonnées par une SNCF, qui
n’a plus d’entreprise publique que le nom. Que l’on
regarde un peu ce qui s’est passé en quelques années du
côté du transport de marchandises ferroviaire dont la part
modale a dramatiquement chu depuis… l’ouverture à la
concurrence !
Pour la CNR, la SNCF doit redevenir LE
Service Public ferroviaire au service du public réclamé
par la majorité des Français. La SNCF et le
Gouvernement doivent faire en sorte que la LOTI soit
respectée et que l'accessibilité des citoyens à l'ensemble
du territoire soit respectée.
Association Loi 1901 – Agrément RNA : W941007139
Immatriculation SIRET : 790 124 796 00018
Siège social : 20, Place Pierre SEMARD 94190 VILLENEUVE ST-GEORGES
Répondre

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Est il possible de savoir comment l'association va travailler par rapport à ces annonces CONTRADICTOIRES sur la ligne 14 ?
Prévisions sur 2014+2015 ?
Réunions ?
Actions ?
Réflexions ?
Propositions ?
Acteurs ?

Merci

8 appréciations
Hors-ligne
Il n'y a pas d'annonce contradictoire concernant la ligne 14.Il y a des effets d' annonces motivés par des échéances électorales, mais la réalité est très simple, la fermeture de la ligne ferroviaire 14 est inscrite dans le projet de loi de réforme du système ferroviaire qui aurait dû être débattu au parlement, mais qui sera vraisemblablement adopté par ordonnance comme annoncé par François HOLLANDE( démocratie oblige ?).
Suite au courrier envoyé à Madame la sous-Préfète de Neufchâteau nous devrions être reçus prochainement.
Bien évidemment, étant en relation avec les autres associations du département, l'idée est avancée de construire une action commune au regard de nos revendication spécifiques.

3 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir,

Merci ; j'attends donc les nouvelles suite à la rencontre avec madame la sous Préfète de NCH


8 appréciations
Hors-ligne
ADLF, ADURNE et CGT seront reçues le Mercredi 05 Février 2014 à la sous-Préfecture de Neufchâteau.

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Merci de l'info; un petit compte rendu à l'issue ?

8 appréciations
Hors-ligne
Communiqué de Christian FRANQUEVILLE, Député des Vosges
Christian FRANQUEVILLE, Député des Vosges s’est rendu le 14 janvier dernier, au Ministère
des Transports, de la Mer et de la Pêche afin d’attirer l’attention du Ministre Frédéric CUVILLIER, sur
la nécessaire rénovation de la ligne 14 reliant Nancy (Meurthe-et-Moselle) à Merrey (Haute-Marne)
et desservant notamment Mirecourt, Vittel et Contrexéville.
Monsieur le Député avait souhaité se faire accompagner de Messieurs Jean-Claude MILLOT,
Maire de Vittel, Arnaud SALVINI, Maire de Contrexéville, Patrice JAMIS et Patrice FY, tous deux
Maires-Adjoints de Mirecourt et représentant pour l’occasion Maria ROUYER, Maire de Mirecourt,
empêchée par ailleurs.
L’objectif visé par le Député est de parvenir à développer une synergie des acteurs (Région,
Département, Communes des territoires concernés et Etat) pour aboutir à la mobilisation des crédits
nécessaires à la rénovation de la ligne 14.
Après avoir posé ce postulat, Christian FRANQUEVILLE a pu exposer les particularités et les
enjeux de ce dossier ferroviaire local. La ligne 14, d’une distance de 150 kilomètres et constituée de
21 haltes, connaît depuis quelques années un état de dégradation tel que les estimations ne
portaient sa date limite d’utilisation qu’à 4 ou 5 ans jusqu’en 2016 si aucun investissement n’était
programmé d’ici là : une situation dramatique résultant notamment de 10 ans de manquements dans
le rôle parlementaire d’exigence envers Réseaux Ferrés de France (RFF) et l’Etat.
Les travaux de réfection de la voie sont estimés par RFF, entre 40 à 60 millions d’euros. Il
s’agit pour cette opération de renouvellement de la voie, d’obtenir l’engagement financier
nécessaire de la part de RFF, propriétaire des infrastructures, avec le soutien de l’Etat. Ces travaux
sont indispensables à l’attractivité et donc à la pérennisation de la ligne 14 et à l’augmentation de la
vitesse du train, facteur de diminution du temps de parcours entre les gares vosgiennes et Nancy.
Grâce aux démarches nombreuses impulsées par Christian FRANQUEVILLE, Député des
Vosges, au côté du Conseil Régional de Lorraine, avec le soutien du Président du Conseil Général des
Vosges, des élus locaux et de l’association d’usagers, RFF a en effet, d’ores et déjà pris de premiers
engagements : cette année, seront remplacées 13.000 traverses sur la ligne 14 pour un montant de
2,4 millions d’euros et seront réalisées des opérations d’étanchéité d’ouvrages d’art (sur le Pont Rail
de Saule à Hymont pour près de 180.000 € et sur le Pont Rail de Contrexéville pour plus de 270.000
€). RFF a même programmé 4,3 millions d’investissements supplémentaires pour refaire entièrement
quatre courbes (travaux de voie, rail et ballast en plusieurs tranches) en 2015.
Considérant ces travaux comme un premier pas important et déterminant pour le court et
moyen terme, Christian FRANQUEVILLE, conscient que les besoins futurs demeurent forts et soucieux
27 janvier 2014
de garantir le maintien à long terme de cette ligne ferroviaire chère aux Vosgiennes et aux Vosgiens de l’Ouest, il a obtenu des garanties supplémentaires de l’Etat si la Région Lorraine demande l’inscription d’investissements pour la ligne 14, au prochain contrat de plan Etat-Région (CPER).
Ainsi, Christian FRANQUEVILLE s’attache d’ores et déjà à obtenir l’engagement de toutes les collectivités locales (Conseil Régional, Conseil Général, Communes) en faveur de la rénovation de la ligne 14. Il demande dès maintenant à Jean-Pierre MASSERET, Président du Conseil Régional, à Roger CAYZELLE, Président du Conseil Economique Social et Environnemental de Lorraine et à Christian PONCELET, Président du Conseil Général des Vosges, d’inscrire ces investissements dans ce partenariat avec l’Etat. Puis le Député présentera cette proposition à Nacer MEDDAH, Préfet de la Région Lorraine chargé de mener les débats dans le cadre du CPER, ainsi qu’à Frédéric CUVILLIER, Ministre des Transports.
Lors de cette réunion, le Ministère des Transports a témoigné une attention toute particulière à la desserte ferroviaire de l’Ouest Vosgien dans son ensemble. Les échanges ont notamment porté sur le Tunnel Sainte Marie – Maurice Lemaire reliant les Vosges à l’Alsace et pour lequel Christian FRANQUEVILLE avait déposé un amendement visant à faire fortement baisser le coût du péage tant pour les véhicules légers que pour les poids lourds et pour lequel il posera prochainement une question orale au Gouvernement.
S’agissant des autres dossiers locaux, le Député organisera prochainement une réunion consacrée à la ligne 15 Dijon-Nancy passant par Neufchâteau, en présence du Conseil Régional, des élus locaux et de l’association d’usagers. Les arrêts en gare de Neufchâteau sur cette ligne ont, cependant, d’ores et déjà été abordés le 14 janvier dernier dans le but de sensibiliser le Ministre et d’obtenir par lui, des engagements de la SNCF. Frédéric CUVILLIER plaidera ainsi auprès de Guillaume PEPY, Président de la SNCF, pour que le TGV de la ligne 15 réalise davantage de haltes en gare de Neufchâteau au lieu d’y passer sans s’arrêter. Le but étant de valoriser encore la desserte ferroviaire en direction de Nancy et de la rendre mieux adaptée aux déplacements pendulaires des usagers sans faire appel au financement des Lorrain(e)s au moyen de TER supplémentaires.

8 appréciations
Hors-ligne
En ce qui concerne le communiqué de Franqueville, la démarche peut apparaître intéressante, pour autant, dans le projet de loi, issu des rapports Bianco et Auxiette faisant suite aux assises du ferroviaire à l'initiative du Député UMP Mariton, sont inscrits à la fermeture 11000 kms de voies ferroviaires, dont Jarville/Merrey, Epinal/St Dié etc...
Au regard de ce communiqué, il est clair que le Ministre n'a pris aucun engagement de modification de ce projet de loi scélérat qui va remettre en cause le nécessaire développement et aménagement des territoires, des bassins de vie et d'emplois, l'égalité d'accès et de traitement du citoyen et le développement durable plébiscité par les Français (écologie on t'oublie!...).
Bien entendu, je laisse à chacun l'interprétation possible que l'on peut faire de ce communiqué, mais je m'interroge sur l'attitude de Monsieur le Député lors du futur vote de cette loi au parlement si il a lieu.

Pascal LOPEZ Président ADLF Nancy/Merrey

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres