Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

UN RENDEZ-VOUS SE PRÉPARE AU MINISTÈRE DES TRANSPORTS!

8 appréciations
Hors-ligne

[b][b]
Comment les élus de la Région Grand Est (au COREST de

Lunéville du 18  Octobre 2016) peuvent-ils  jouer la

stupéfaction, en ce qui concerne la suppression des trains

sur ligne 14 et incriminer la Direction de la SNCF,

alors que  le Président Philippe RICHERT est un membre

du Conseil de Surveillance de la SNCF et donc de son

Conseil d’Administration? Il est donc bien au fait et

participe à l'élaboration de la politique déclinée par la

Direction  de la SNCF.
[/b]


TRANSPORT
[/b]VOSGES :

UN RENDEZ-VOUS SE PRÉPARE AU MINISTÈRE

DES TRANSPORTS
POUR SAUVEGARDER LES

TRAINS DE LA LIGNE 14
 07/11/2016 à 05:05, actualisé à 23:21Vu 612 fois  

Une réunion s’est déroulée samedi afin d’organiser un rendez-vous au ministère des Transports pour sauver les trains sur la ligne 14.


BULGNÉVILLE

Une réunion de crise se déroulait hier, à 18 h, à la mairie de Bulgnéville afin de trouver une parade à l’annonce de la disparition des trains le 19 décembre (notre édition du 3 novembre 2016).
Le député Christian Franqueville avait réuni un comité restreint spécialisé dans la défense des lignes ferroviaires :
Pascal Lopez,
Stéphane Busolini
et Jean-Pierre Gallet,
respectivement membres des associations d’usagers du rail pour les lignes Nancy-Merrey (ligne 14) et Nancy - Dijon,
ainsi qu’Hélène Colin, conseillère régionale (PS).
Au cours des échanges, le manque de lisibilité du coût des travaux nécessaires à la remise aux normes de sécurité des voies ferrées du tronçon Pont-Saint-Vincent - Mirecourt a été clairement mis en lumière. « A l’appui d’un diagnostic réalisé par des responsables de l’infrastructure SNCF réseaux, les soucis immédiats de sécurité concernent la portion Vittel - Vézelise.
La réfection de la ligne à ce niveau se chiffre à 450 000 euros. Des travaux permettraient d’assurer une vitesse de 90 km/h » , indique Stéphane Busolini. 
"Si la circulation immédiate des trains sur la ligne Nancy-Merrey ne dépend que d’un investissement de 450 000 euros, je m’engage à les trouver rapidement ", exprime Christian Franqueville.
La décision d’obtenir, dans les plus brefs délais, un rendez-vous au ministère des Transports était unanime.
« Afin de pérenniser la ligne 14, après la réfection de 450 000 euros, il faut un investissement de 6,5 millions d’euros".
Ensuite, nous voulons connaître la destination exacte des 19 millions d’euros soi-disant investis dans le tronçon Jarville - Pont-Saint-Vincent.
Pour finir, la réfection de la ligne Blainville-Damelevières réservée au fret, a fait l’objet d’une réhabilitation, mais avec quel financement ? » , expose le député.

Visiblement bien déterminé, le groupe de défenseurs de la ligne 14 s’organise pour un retour rapide des trains sur l’axe Nancy-Merrey.

E. NURDIN

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres