Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

TRAINS D’ÉQUILIBRE DU TERRITOIRE?

8 appréciations
Hors-ligne
  
                                                                                                                                                                                        
 
 Association     Développement                       Ligne   Ferroviaire 
                                                                                                                         
 «Nancy-Jarville-Houdemont-Ludres-Messein-NeuvesMaisons-Pont St Vincent- Bainville sur Madon- Xeuilley-Pierreville-Pulligny Autrey-Ceintrey-Tantonville-Vézelise-Praye sous Vaudémont-Diarville-Mirecourt-Hymont Mattaincourt-Vittel-Contrexeville-Martigny les Bains-Lamarche-Rozières-Damblain-Merrey-Culmont Chalindrey»
---------------------------------

Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs,
  

TRAINS D’ÉQUILIBRE DU TERRITOIRE  
   
   
 LE GOUVERNEMENT SONNE LE GLAS DES TET! 

Aujourd’hui, 21 juillet 2015, le Secrétaire d’Etat en charge des transports, Alain VIDALIES, a tenu une conférence de presse pour présenter la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale sur les Trains d’Equilibre du Territoire. 
Les décisions du secrétaire d’Etat sont dans la droite ligne des propos déjà tenus le 07 juillet 2015.
On ne peut exprimer que notre désaccord avec cette feuille de route qui conduit au désengagement quasi-total de l’Etat, tant en termes de financement que d’aménagement du territoire.
  
"Les annonces faites ce matin confirment et amplifient le désengagement de l’Etat." 
Seules six relations de jour, 
-Paris-Orléans-Limoges-Toulouse- 
-Paris-Clermont-Ferrand- 
-Bordeaux-Toulouse-Marseille- 
-Nantes-Bordeaux- 
-Toulouse-Hendaye- 
-Nantes-Lyon- 
resteraient sous l’autorité de l’Etat.
Relations pour lesquelles le gouvernement annonce des investissements dans de nouveaux matériels dès 2017.
Les autres relations sont suspendues au bon vouloir et aux capacités des Régions à les financer. 
Elles ont jusqu’au 15 octobre 2016 pour se positionner. 
Quant aux trains de nuit, c’est la saignée ! 
Seules les relations Paris-Briançon et Paris-La-Tour-de-Carol sont maintenues à raison d’un aller-retour quotidien, les autres relations qui faisaient l’objet d’un Appel à Manifestation d’Intérêt n’ont trouvé aucun écho du côté des opérateurs ferroviaires, y compris la SNCF.
Leur exploitation prendra fin au 1er octobre 2016.
Seules les lignes Paris-Tarbes-Hendaye et Paris-Nice bénéficient d’un sursis de quelques mois, jusqu’en juillet 2017 pour la 1ère, et octobre 2017 pour la seconde.
La nouvelle convention TET qui lie l’Etat et la SNCF pour la période 2016/2020 sera conclue en tenant compte des annonces du Secrétaire d’Etat aux transports.
Le gouvernement, au travers de ces annonces, tire un trait sur la cohérence territoriale et l’aménagement du territoire assurés par ces trains d’intérêt national. 
Il est urgent que le gouvernement change de cap! 
Ces annonces sont à l’opposé de la réponse aux besoins des populations en matière de transports, elles tournent le dos au nécessaire développement du service public ferroviaire ainsi qu’à une véritable réponse aux enjeux écologiques avec des conséquences dramatiques pour les usagers, pour l’emploi et les conditions de travail des cheminot-e-s. 
Les usagers des liaisons abandonnées n’auront plus d’autre alternative que la route, en cohérence avec la libéralisation du marché des autocars par la loi Macron.
Une décision à rebours de la COP21 et de l’intérêt des citoyens et de l’environnement. 
Que vont devenir les liaisons ferroviaires "Metz/Nice", "Nancy/Toulouse", la gare SNCF
de 
Neufchâteau? 


NEUFCHÂTEAU
Un rassemblement des défenseurs de la gare néocastrienne et sa ligne ferroviaire Nancy - Dijon s’est déroulé hier, dans la cour d’honneur de la mairie de Neufchâteau.
L’objet de la réunion dominicale concernait l’issue favorable à une revendication des usagers du rail obtenu après sept blocages du TGV.
« A partir du 12 juin, le TGV Nancy - Toulouse effectuera 2 arrêts par jour (un dans chaque sens) à Neufchâteau.
Désormais, nous allons nous pencher sur le dossier des trains régionaux et améliorer les dessertes », intervenait brièvement Elisabeth Jandot, présidente de l’Adurne (association des usagers du rail de Neufchâteau et ses environs).
Ces deux arrêts s’ajoutant aux deux arrêts existants sur le TGV Metz - Nice. 
La menace de la ligne LGV Rhin-Rhône 
Malgré une atmosphère décontractée, chacun restait parfaitement conscient que la vigilance reste de mise.
« Il nous faut aussi prendre en compte que ces TGV sur la ligne 15 sont appelés à disparaître au fur et à mesure de la montée en puissance de la ligne LGV Rhin - Rhône. Pour le Sud meurthe-et-mosellan, le Saintois, le département des Vosges, le Sud meusien, le Sud haut-marnais, il nous faut reconstruire le service public ferroviaire SNCF. Nous aurons encore besoin de nous rassembler toutes et tous », lançait Pascal Lopez, président de l’ADLF (association de défense de la ligne ferroviaire) Nancy - Merrey.
L’heure était pourtant à la célébration d’une victoire acquise de haute lutte et sept mobilisations générales pour stopper le train à grande vitesse.
« Dans le cadre des discussions concernant l’aménagement du territoire, nous allons poursuivre notre réflexion sur la place du transport ferroviaire. Je remercie toutes celles et ceux qui ont participé à ces rassemblements ainsi que les collègues élus » , insistait Simon Leclerc, maire de Neufchâteau.
« Chacun a apporté sa pierre à l’édifice et un sens de la solidarité extraordinaire. C’est le début d’une nouvelle page à écrire », confortait Daniel Gremillet, sénateur des Vosges.
« La bataille du rail n’est pas finie. 26 millions d’euros ont été levés pour réhabiliter la ligne 14, ça doit continuer. Nous ne voulons pas passer à côté d’une ligne Nancy-Dijon en excellent état. Et éviter d’être déshabillé par le TGV Rhin - Rhône » , concluait Christian Franqueville, député. 
Article d'Eric Nurdin pour Vosges Matin   ?  
Vous souhaitant bonne réception, 
Bien à vous,    
Pascal LOPEZ Président d'ADLF Nancy/Merrey.   

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres