Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Résumé de l'intervention de Monsieur Francis VOGIN (membre du Conseil d'Administration d'ADLF Nancy/Merrey) à la Commission Services et Infrastructures de la CUGN jeudi 17 septembre

8 appréciations
Hors-ligne
 
  
Association     Développement                  Ligne  Ferroviaire  Nancy/Merrey     
                                                                                    
«Nancy-Jarville-Houdemont-Ludres-Messein-NeuvesMaisons-Pont St Vincent- Bainville sur Madon- Xeuilley-Pierreville-Pulligny Autrey-Ceintrey-Tantonville-Vézelise-Praye sous Vaudémont-Diarville-Mirecourt-Hymont Mattaincourt-Vittel-Contrexeville-Martigny les Bains-Lamarche-Rozières-Damblain-Merrey-Culmont Chalindrey»
---------------------------------
Résumé de l'intervention de Monsieur Francis VOGIN (membre du Conseil d'Administration d
'ADLF Nancy/Merrey) à la Commission Services et Infrastructures
de la CUGN jeudi 17 septembre

 Renouvellement des voies entre Jarville-la-Malgrange et Pont-St-Vincent, convention de financement avec SNCF Réseau – Etat – Région LorraineIl y a deux manières de voir ce dossier.
-Les aspects positifs avec la rénovation d’un bout de ligne dans la droite ligne d’une volonté locale forte. Très tôt le Grand Nancy et le District Urbain par l’intermédiaire de son Président, Charles Choné, avait compris l’intérêt de cette ligne. Avec la possibilité d’utiliser un Pass CGFTE pour prendre entre Nancy à Ludres le bus ou le train (et par extension à Laneuveville) la fréquentation a été augmentée de manière significative sur la ligne ferrée.
-Mais permettez-moi de relever un aspect négatif majeur.
En effet, il ne s’agit que d’une section d’une ligne allant de Nancy à Merrey (Culmont-Chalindrey) Je suis particulièrement vigilent car inéluctablement il existe des signaux négatifs :
o   SNCF Réseau apporte une contribution exceptionnelle qui semble un choix d’investir une somme donnée non pas sur Jarville – Mirecourt mais uniquement sur Jarville-Pont St Vincento   Il s’agit d’un CPER 2015/2020 et on n’imagine mal, aux vues des finances publiques, une contribution exceptionnelle avant 2020 pour la section PSV – Mirecourt.
o   Enfin les collectivités sont appelées à contribuer et si le Grand Nancy est prêt à mettre 500 000 €, il semble peu probable que les communautés de communes entre le Saintois et le Sud des Vosges financent de tels investissements. Cela ressemble même à de la triple ou quadruple peine pour la Région, Achat de matériel, paiement de travaux, péage et financement à hauteur de 75 % du titre de transport.
Cinq aspects sont à noter :
-1 La ligne doit exister dans sa totalité, dans le cadre du réseau ferré national. Elle sert à des échanges urbains, inter-urbains, périurbain et ruraux. (Neuves Maisons, Contrexéville – Vittel et Mirecourt, Damblain …).
C’est une ligne qui concentre près de 150 000 personnes de Nancy à Culmont-Chalindrey (10 min en gare d’une halte ou arrêt).
C’est aussi une ligne de fret auparavant pour l’Est Républicain, aujourd’hui pour la cimenterie de Xeuilley et le pôle thermal de Vittel-Contrex.
-2 Au-delà du SCOT Sud 54, c’est une composante du débouché sud de la Lorraine avec les lignes de Nancy Dijon par Neufchâteau et Nancy Belfort via Epinal.
Il faut se battre collectivement car sinon c’est la perte du débouché sud de et par Nancy. Il y a eu une tentative avortée de TGV Metz Toulouse via Strasbourg. La desserte actuelle étant mauvaise et concurrencée dans quelques semaines par des bus Macron.
-3 Le dynamisme de la ligne passe par un cadencement. Si entre Nancy et Pont-St-Vincent le rythme est satisfaisant c’est au-delà que cela est plus inquiétant, sachant que des expérimentations d’arrêt à la demande sont possibles. 
-4 j’en parle régulièrement en commission, il faut un travail plus sérieux d’organisation entre le TED, le SUB, le TER, le STAN et le T’MM.
-[b]5 Enfin  travailler d’avantage sur les loisirs comme par exemple dans le cadre de la boucle de la Moselle (train/vélo de Nancy à Pont-St-Vincent puis vélo jusque Toul et retour en train Toul Nancy … ) Cela veut dire un travail pour les dessertes le week-end.
[/b]Pour conclure, la rénovation de la ligne est une bonne chose et je m’en réjouis. J’ai une satisfaction car vous parlez de la ligne Nancy-Merrey et tant mieux, mais sachez que le service voyageur est désormais interrompu à Contrexéville. On peut aisément voir l’enjeu de cette ligne dans un cadre ACAL avec des trains jusque Culmont Chalindrey pour aller vers Troyes mais aussi vers Dijon, vers Vesoul… Je souhaite que soit rajouter à la délibération l’action des utilisateurs au quotidien de la FNAUT et de l’Association de Développement de la Ligne Ferroviaire Nancy-Merrey ou je siège au Conseil d’Administration et qui regroupe plus de 200 personnes sur la ligne. (remarque : cela n’a pas été fait !)

 Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, nos respectueuses salutations.

Bien à vous,

Pascal LOPEZ Président d'ADLF Nancy/Merrey.  

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres