Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

Association Développement Ligne Ferroviaire Nancy Merrey

LE SAUVETAGE DE LA LIGNE DE CHEMIN DE FER 14 EN QUESTIONS

8 appréciations
Hors-ligne
TRANSPORT: Vosges Matin  DU 21 MAI 2015, La réhabilitation de la ligne 14, nécessitant un financement de 50 millions d’euros, suscite une agitation soutenue « des politiques ». La visibilité du sauvetage intégral n’est pas totalement actée.TAGS :EDITION DE LA PLAINE|MIRECOURT|ECONOMIE|TRANSPORT|POLITIQUE
La circulation de plusieurs trains Régiolis sur la ligne 14 a permis de raccourcir les trajets entre l’ouest vosgien et Nancy en attendant une nouvelle amélioration grâce des travaux de maintenance.La lutte pour la préservation du transport ferroviaire dans l’Ouest vosgien avec la ligne 14 (Nancy-Mirecourt-Vittel-Contrexéville-Merrey) ressemble à un vaste serpent de mer. Soucieux de conserver un atout essentiel dans le désenclavement d’un secteur à faible démographie et vieillissante, des usagers du rail ont d’ailleurs choisi de s’organiser sous la forme d’une association ADLF Nancy-Merrey créée en février 2012. « Si nous n’avions pas affirmé notre présence avec notamment une pétition de plus de 4 000 signataires, la ligne 14 serait vraisemblablement déjà fermée » , martèle Pascal Lopez, président de l’ADLF.Des travaux modestes. - Des avancées certaines ont été constatées sur cette ligne avec des travaux de maintenance et de réhabilitation, certes insuffisants (6,5 millions d’euros) pour pérenniser la ligne, mais tout de même salvateurs quant à la continuité provisoire de la prestation ferroviaire. « Les travaux actuels sur la ligne sont importants mais insuffisants. Ils répondent principalement à un besoin de maintenance avec la réfection de trois courbes usées : Hymont, Praye-sous-Vaudémont et Neuves-Maisons, ainsi que le remplacement de 13 000 traverses, du ballast à Xeuilley… Cependant, ce chantier n’assure en rien la pérennité de la ligne dans son intégralité », assure Pascal Lopez.Une refonte ferroviaire inquiétante. - L’application prochaine de la loi Macron inquiète les défenseurs du rail. Une lourde menace plane ainsi sur de nombreuses lignes ferroviaires existantes. « La loi de refonte du système ferroviaire élaborée voici quelques mois et repris dans son intégralité dans la loi Macron concerne la ligne 14. Elle fait notamment état de la suppression de 11 000 km de voies ferrées sur un territoire comprenant 51 217 km de voies ferrées principales. La mesure frappe de plein fouet des structures comme la ligne 14. Logiquement, nous sommes condamnés mais je garde espoir si l’on se mobilise suffisamment dans les semaines à venir. »Le salut par la mobilisation. - Afin de peser sur les pouvoirs publics et le gouvernement en particulier, l’ADLF Nancy-Merrey compte sur une mobilisation générale. « Nous sommes actuellement 310 adhérents à l’association mais il faut encore progresser dans les semaines à venir. En priorité, l’établissement d’une motion avec les neuf communautés de communes concernées par la ligne 14 devra être transmis à SNCF réseaux, à la Région et au ministère des Transports. On peut encore gagner avec une réponse collective de tous les usagers. »E. NURDIN

2 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Après 3 semaines peut on avoir un retour sur le sujet svp ?
Merci
Le pire con, c'est le vieux con. On ne peut rien contre l'expérience.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres